Le monde a évolué et beaucoup de choses l’ont été grâce à internet. Depuis quelques jours, la rumeur de hausse des prix des communications numériques a embrasé tout le pays. Chose curieuse elle semble s’avérée vrai au regard des dernières infos. Nous avons coutume de dire que le monde est un village planétaire et nous oublions ce, grâce à quoi il l’est devenu : c’est bien *internet*.
La chereté annoncée des prix de communication préoccupe plus d’un et plonge les différents acteurs dans une réflexion qui est loin de trouver une issue arrangeante. L’industrie musicale du bénin a connu un grand développement ces 5 dernières années à cause de l’accessibilité de cet précieux moyen de communication. En quelques clics sur la toile les internautes pouvaient s’informer très facilement des actualités culturelles et musicales béninoises. Au delà du travail abattu par les artistes, internet a révélé leurs talents au monde entier. Chaîne YouTube, page facebook, comptes twitter instagram etc… Ces réseaux sociaux leurs ont permis de se faire remarquer encore plus. Le cas de mon cher *Atiinkpon* dont le morceau a été diffusé sur des médias béninois et même occidentaux en dit long. Si nous avons connu le fameux titre *I love you* chanté en *Fongbé* c’est grâce au pouvoir des réseaux sociaux. Les jours sont comptés et ce grand pas en avant connaîtra un recul spectaculaire qui va beaucoup affecter l’activité et la présence de beaucoup d’acteurs culturels en ligne. Sous d’autres cieux, des luttes acharnées sont menées pour que la connexion internet soit gratuite. Au Bénin, le souhait n’est pas la gratuité mais qu’on maintienne les prix déjà en vigueur et qu’on pense à l’avenir du numérique. Le plan d’action se nos autorités nous a fait croire que le bénin d’ici quelques années sera un grand carrefour du numérique, c’est une belle approche que je salue personnellement. Mais nos rêves se verront brisés avec les nouvelles dispositions tarifaires en matières de connectivité. Il faut avoir le courage de reconnaître que l’incivisme et la dépravation sur le net ont gagné du terrain. Des jeunes oisifs et désœuvrés nous masturbent l’esprit avec des images obscènes et des publications jonchées d’intoxication, ils ont contribué à la pourriture du panier de jolies tomates aux rondeurs excitantes. J’espère qu’ils sont contents maintenant.🤨
Au 21ème siècle où nous sommes, internet ne doit plus être un luxe mais une nécessité qui de jours en jours gagne du terrain. Je suppose que les acteurs culturels notamment les artistes vont désormais se rabattre sur les médias classiques qu’ils ont pris l’habitude de fuir pour aller faire leurs promos en ligne. La star mania *”internetale”* est entrain de connaître son apogée. La tanti *YOVO Artificielle* qui s’est trouvée *un talent de buzz saisonnier* n’aura plus de temps pour nous bourrer l’esprit de ses histoires à la con qui nous fatiguent.
Il paraît qu’elle est dans pain. Vous avez de ses nouvelles??
Moi depuis des mois je cherche à avoir celles de *Atiinkpon* mais là RAS.
Internet pas cher svp!
Xéké nous voulons, vous voulez, il faut rlévoir les tarifs à la baisse.
J’ai tracé
➖ *Aboubakar SADIKOU*

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.