Blaaz Vs Adinon : Bras de fer sur mesure

La tyrannie n’est pas prête à cesser le feu entre les deux pyromanes les plus redoutables du rap game béninois.
En effet depuis bientôt …. le jeune showbiz béninois assiste impuissamment au spectacle à lui imposé par les vétérans de la basse cour : Mister BLAAZ le fou et Adinon le nerveux.
Tout ceci,pour une affaire de feat !
Le moteur du rap en français au bled et son “confrère”,concepteur , promoteur du rap fon attisent de plus belle la flamme de la discorde.
Il va s’en dire que tous les astres ne sont pas prédestinés à se rencontrer,que dis-je , à collaborer.
Et si,sur l’insistance des désirs de la nature , cela devrait arriver , il s’en suit systématiquement une collusion et une bascule dans le triangle infernal de Bermudes.
C’est dans ce même triangle que BLAAZ et Adinon semblent plonger le rap béninois.
Il est évident que des collaborations ne peuvent être possibles pour des raisons d’antipathie, d’egotrip ou autres …. mais a t-on besoin réellement d’envenimer de jour en jour et de plus en plus ridiculeusemt un clash ; surtout quand on est vieillard dans le game et qu’on n’apporte plus grand chose à part des égrillards d’os secs comme morceaux rap inclassables.
Les avis sont libéraux et plus loin , des clans commencent à réellement se forger , chacun donne son avis, chacun prend partie d’un protagoniste. Qui, à critiquer violemment les publications du Tokpa-boy au nom du roi Blaaz ; qui à prendre la défense de son “maître” Adinon en entrant en studio et en traitant Blaaz de “Agbaya”.
D’autres encore, iront jusqu’à dire qu’il s’agit d’un clash arrangé , quémandé par Adinon et mis en exécution par BLAAZ !
Le rap béninois mérite quand même mieux que ça.Il lui revient de faire renaître ses précurseurs qui s’amusent farouchement dans un jeu sans enjeu.
Les clashs oui, mais qu’apportent-is vraiment au rap béninois ?
Dans l’attente de la prochaine sortie-réplique du “Vodoun Daho” sommes-nous et le moment fatidique de la rencontre physique de ces deux astres est aussi attendu.Ne dit-on pas,que seuls les montages ne se rencontrent ? Dans l’espoir donc d’une suite favorable au brassage des deux antagonistes, nous souhaitons que ces derniers sortent le game de la boue des balivernes comiques et que la musique béninoise s’en sorte grande.
Dans un bras de fer sur mesure, l’un demande : “Tu vas me faire quoi ?” et l’autre rétorquerait “Dans la malle arrière !” ; et nous, arbitres neutres ne sommes pas préoccupés par la destination vers laquelle sera expédiée le colis de la malle arrière, nous re-demandons en toute modestie : Les clashs oui, mais qu’apportent-is vraiment au rap béninois ?

C’était la chronique-rap de BM

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.