[Article]-News
De nos jours, l’industrie musicale africaine est entrain d’atteindre un seuil magistral de réussite et se veut une place à la table des grands noms mondiaux.S’identifiant au Nigeria,la côte d’Ivoire,le Cameroun et le Ghana,tout porte à croire que le showbiz beninois aussi cherche à s’affirmer et se faire une place dans cette liste aux grands noms. Animé de par une flopée d’artiste évoluant chacun sous un tableau respectif,Certains sont signés par des maisons de production,d’autres en auto production et le reste évoluent avec des labels.Depuis la révolution de la musique urbaine au Bénin,des labels de renoms comme < >, le < >(Cotonou city crew);< >(Self made men) de Mr Blaaz le “roi de la street”;la< >qu’on ne présente plus(Tyaf ,Togbe,et prissy-D);”< >” de la star Dibi-dobo;< >(je viens du Bénin) de x-time pour ne citer que ceux-là parmi tant d’autres qui ont vu le jour.Tous nous on quand-même permis de découvrir de jeunes talents sur qui l’on pouvait compter pour que notre musique soit révélée au public béninois et hors de nos frontières.Aujourd’hui si Fanicko est devenu la petite d’or du Bénin à l’international,c’est en majeur partie grâce à son label de production “Blue Diamond”qui abat un travail remarquable.Ce qui laisse à croire que les labels et maisons de production arrivent à percer le point d’ombre du showbiz béninois.Partis d’une passion commune pour la musique et tout ce qui en découle,des jeunes artistes décident alors de se mettre ensemble pour former un collectif d’artiste regroupant aussi,des beatmakers,ingénieurs son,des réalisateurs et hommes des médias afin de se serrer les coudes autour de la cause qui les rassemblait,c’est à dire la musique.D’où la naissance du #MIP, ( *MAKE IT POPULAR*)en fin d’anné 2015.Vraiment passionné,l’aventure se poursuivit avec un calendrier d’activités culturelles intense pour marquer au mieux le showbiz afin d’attirer l’attention.Partir Des soirées “Fodjinon” aux “cyphers” de fin d’année passant par une multitude de showcases ,de concerts,de battle,d’émission radio-télé pour finir au plus récent le< <229 RAP CONTENDER>>qui connaîtra sa 2em édition cette année.Initié par le collectif qui a réussi à faire ses preuves avec les moyens disponibles et sans aucun sponsor.Aujourd’hui surnommé la lionne du rap game Nelly-D,Don Amos,XOSSOU,Adio de porto,Darken olufemi, sans oublié Amiranol Cod qui a récemment signé chez keyzit en distribution,Mr Ferret et pleins d’autres qui furent des révélations du MIP. Ce qui détermine notre conviction à la tâche chaque jour pour innover,révéler et contribuer à l’évolution de la musique urbaine au Bénin.C’est alors ainsi qu’ils décident d’oser,et de faire un pas de géant afin d’entrer la sphère des grands labels en espérant pouvoir marcher dans leurs pas et pourquoi pas devenir aussi des faiseurs de stars locales et internationales.Selon les rumeurs qui prévalent actuellement, à peine changé de statut (collectif d’artiste à Label de production)il nous a été soufflé que la première signature du MIP est déjà dans les coulisses et serait présenté lors d’une conférence de presse au public béninois dans les prochains jours.De qui s’agit il?Pour le moment le jeune label ne s’est pas encore exprimé sur le sujet donc nous en savons peu sur l’identité de l’artiste.Nous leur souhaitons bonne chance dans la nouvelle lancée et vivement plein de réussite dans la production d’artiste qui n’est nullement une mince affaire au Bénin.MAKE IT POPULAR pourrait il être à la hauteur de faire de sa nouvelle signature une star???Seul le temps nous le dira.

MAKE IT POPULAR
ENSEMBLE PLUS FORT💪🏾

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.